Implant Cochleaire

Auditec

Qu’est ce que l’implant ?

Un système d’implant cochléaire est un dispositif médical destiné aux individus atteints d’une surdité neurosensorielle sévère à profonde. Les aides auditives apportent peu ou pas de bénéfice dans ce type de surdité.

Un système d’implant cochléaire court-circuite la partie non-fonctionnelle de la cochlée et délivre des signaux électriques directement au nerf auditif. Les systèmes d’implants cochléaires peuvent être utilisés efficacement par les enfants et les adultes.

Comment ça fonctionne?

Les aides auditives traditionnelles captent le son, l’amplifient et l’envoient par le chemin auditif normal. Cependant, si les dommages au niveau de votre oreille sont trop importants, il ne sert à rien d’amplifier le son de cette façon. L’implant cochléaire surmonte ce problème en acheminant le signal directement jusqu’au nerf auditif.

Autrement dit, et contrairement aux aides auditives classiques, l’implant cochléaire contourne les zones endommagées de l’oreille. Il capte le son, le traite et stimule électroniquement le nerf auditif.

Etapes de l’implantation

Auditec

1. Le centre d'implantation cochléaire

Si le médecin ORL estime que vous êtes candidat à l’implantation cochléaire, vous serez adressé(e) à un centre d’implantation cochléaire.
Une équipe médicale y effectuera une évaluation pré-opératoire, qui consiste en une série de tests et d’examens. Votre audition, vos compétences linguistiques seront testés, et votre motivation et vos attentes vis-à-vis de l’implantation seront évaluées.

Auditec

2. L'intervention chirurgicale

Si l’équipe médicale décide que vous pouvez bénéficier d’un implant cochléaire, une intervention chirurgicale permettra d’insérer la partie interne du système. Le chirurgien procède à une incision derrière l’oreille afin de mettre en place l’implant cochléaire sous la peau.
Par la suite, le récepteur de l’implant est fixé et le porte-électrodes est délicatement inséré dans la cochlée. Avant de terminer l’intervention, l’implant est soumis à des tests pour vérifier son intégrité.

Auditec

3. La récupération

Après l’intervention chirurgicale, la récupération dure de trois à cinq semaines. À la fin de cette période, vous aurez une petite cicatrice derrière votre oreille.
Celle-ci est normalement recouverte par vos cheveux. Au cours de cette période, vous pouvez reprendre vos activités normales mais vous n’entendrez pas tant que la partie externe du système ne sera pas activée.

Auditec

4. L'activation du processeur de son

Pour pouvoir entendre, le processeur de son doit être activé. Cela se produit après la période de rétablissement. À l’aide d’un logiciel de réglages spécifique, votre audiologiste adapte le processeur de son à vos besoins auditifs et les paramètres de chaque électrode sont ajustés de façon à ce que votre audition soit claire et confortable.
Ce processus varie d’une personne à une autre, mais dans tous les cas, cela prend un peu de temps pour que le cerveau s’adapte à ce nouveau moyen d’entendre.

Auditec

5. Les séances de réglages

Pour bénéficier des meilleurs résultats avec votre processeur de son, vous devrez consacrer du temps aux séances de réglage. Concernant les enfants, ils auront besoin du soutien de leur famille et de leur entourage au cours de cette phase. Une fois que les réglages du processeur de son sont considérés stables, une séance annuelle est suffisante pour les réglages de fins.

Auditec

Suivi du patient

Le suivi doit s’organiser autour de l’accompagnement du patient, du réglage de l’implant cochléaire et de la rééducation orthophonique. Le suivi permet de rassurer, écouter, encourager, conseiller la personne « à nouveau entendante ». Il facilite la prise de conscience par l’entourage de la qualité effective de l’audition (qui ne sera jamais comme celle d’une oreille normale).

Des réunions permettent des rencontres entre les patients et les équipes qui informent l’actualité de l’implant et favorisent l’accès aux associations. Il en résulte une meilleure intégration sociale et professionnelle, un retour à une autonomie partielle ou totale.