La Perte Auditive

La plupart des pertes auditives entrent dans les catégories légères à moyennes. La parole humaine se compose de voyelles, de consonnes à différents niveaux de sonorité et de fréquence. Elles sont représentées sur l’audiogramme sous la forme d’une « banane vocale ». C’est un moyen simple de vérifier si l’ensemble du spectre de la parole est toujours perceptible à l’oreille et de suivre l’évolution de l’audition d’une personne dans le temps. Lors d’une audiométrie tonale ( test de l’audition ) l’audiométriste fait entendre au sujet de sons d’une fréquence donnée.

Pour chaque fréquence testée, le volume le plus faible que la persone peut entendre est indiqué sur l’audiogramme à la fréquence et à l’intensité correspondante . On l’appelle le « Seuil auditif ». Votre audiogramme est une « image » de votre audition. Il indique de combien votre audition varie de la norme, et s’il y a une perte auditive, son degré, son type et l’origine de cette perte.

Différents facteurs peuvent être à la base d’une perte auditive. La bonne nouvelle est qu’il existe des solutions pour corriger efficacement la plupart des types de perte auditive De nombreuses causes peuvent être à l’origine d’une perte auditive. Celle-ci peut en effet être occasionnée par un environnement de travail bruyant, des infections, des lésions ou d’autres raisons de santé. Une perte auditive peut également être héréditaire.

Cependant, elle est souvent due à l’âge. Il existe différents types de perte auditive, et ce que vous pouvez faire pour améliorer votre audition. Entre “bien entendre” et “ne rien entendre”, il existe de nombreux niveaux de déficience auditive. Les spécialistes de l’audition font une distinction entre les pertes auditives légères, moyennes, sévères et profondes.

Surdité de Transmission

Tout problème situé au niveau de l’oreille externe ou moyenne qui empêche la transmission correcte du son est appelé surdité de transmission. Cette surdité est généralement légère ou moyenne, entraînant une perte auditive de 25 à 65 décibels.

Dans certains cas, la surdité de transmission peut être temporaire. Selon l’origine du problème, certains médicaments ou une intervention chirurgicale peuvent se révéler utiles. Le recours à une aide auditive ou à un implant d’oreille moyenne peut également permettre de corriger une surdité de transmission.

Auditec

Surdité neurosensorielle

La surdité neurosensorielle est causée par un manque de cellules sensorielles (cellules ciliées) ou à la détérioration des cellules dans la cochlée et elle est généralement permanente. Également connue sous le terme de « surdité de perception », la surdité neurosensorielle peut être légère, modérée, sévère ou profonde.

Le recours à une aide auditive ou un implant d’oreille moyenne permet le plus souvent de corriger les surdités neurosensorielles légères à sévères. Les implants cochléaires constituent une solution en cas de surdité sévère ou profonde. Certaines personnes présentent une surdité neurosensorielle uniquement dans les fréquences aiguës, appelée aussi surdité partielle. Dans ce cas, seules les cellules ciliées à la base de la cochlée sont endommagées. À l’apex, la partie interne de la cochlée, les cellules ciliées, responsables du traitement des fréquences graves, demeurent intactes La stimulation combinée électrique et acoustique, ou EAS, a été spécialement mise au point pour les personnes présentant ce type de surdité.

Auditec

Surdité mixte

Une surdité mixte est la combinaison d’une surdité neurosensorielle et d’une surdité de transmission. Elle est due à des problèmes au niveau de l’oreille interne et de l’oreille externe ou moyenne. Les différentes options thérapeutiques disponibles incluent la prise de médicaments, la chirurgie ou le recours à une aide auditive ou un implant d’oreille moyenne.

Auditec

Surdité rétro-cochléaire

La surdité rétro-cochléaire est due à l’absence de nerf auditif ou à un nerf auditif endommagé. Cette surdité est généralement profonde et permanente.

Les aides auditives et les implants cochléaires ne permettent pas de corriger cette surdité car le nerf ne parvient pas à transmettre les informations sonores au cerveau. Dans de nombreux cas, la mise en place d’un implant auditif du tronc cérébral (ABI) constitue une option thérapeutique possible.

Auditec